Vacances nature

Carpates polonaises

Logo Cigogne

Itinéraire de l'architecture en bois

(Szlak architektury drewnianej)


L'itinéraire de l'architecture en bois vous invite à découvrir 251 bâtiments historiques en bois, parmi lesquels de magnifiques maisons, de vieux manoirs, des monuments, des chapelles et des églises à vous couper le souffle.

Huit des plus intéressantes constructions en bois de la Petite Pologne et des pré-carpates sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial culturel et naturel de l'Unesco en tant qu'exemples les plus représentatifs de l'architecture médiévale en bois. La construction de ces églises consistait à disposer horizontalement des rondins les uns sur les autres. Cette technique était répandue en Europe orientale et septentrionale depuis le Moyen Âge.


L'église paroissiale gréco-catholique Sainte-Parasceve de Kwiatoń

L'église paroissiale gréco-catholique Sainte-Parasceve de Kwiatoń (actuellement église succursale catholique romaine) date de la seconde moitié du 17e siècle. Exemple classique de l'architecture ecclésiastique des Lemkoviens, ses proportions en font une des églises de rite byzantin les plus belles de Pologne. L'intérieur est orné de peintures polychromes aux motifs figuratifs ornementaux de 1811. Le mobilier s'est conservé dans son intégralité : une iconostase (cloison décorée d'icônes) par M. Bogdański de 1904, un maître-autel du 19e siècle dans le chœur, deux autels secondaires avec des icônes représentant la vierge à l'enfant et la descente de croix. Cette église est depuis 2013 sur la liste du patrimoine mondial culturel et naturel de l'UNESCO.

Visite virtuelle

Eglise de Kwiatoń

L'église filiale Saint-Philippe-et-Saint-Jacques de Sękowa, une des églises en bois les plus remarquables de Petite-Pologne, est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO (2003). Elle fut construite en 1520, en rondins de mélèze taillés a la main. Au 18e siècle, un clocher et un vaste appentis furent ajoutés. A l'exception de l'encorbellement, toutes les superficies de l'église sont recouverts de bardeaux, en lui donnant un aspect pittoresque. Le mobilier actuel est constitué d'un maître-autel de style Renaissance tardive du début du 17e siècle, dévasté en 1915 et reconstruit de 1948 à 1949. Richement décoré de peintures polychromes, cet autel abrite un tableau représentant saints Nicolas, Benoît et Antoine et une statue du Christ Sauveur du monde.

L'église paroissiale Saint-Michel-Archange de Binarowa fut fondée autour de l'an 1500. Ce sanctuaire est l'un des monuments les plus remarquables de la région de Pogórze Ciężkowickie. Son intérieur est une véritable galerie d'arts décoratifs, avec des peintures remarquables du début du 16e siècle sur les plafonds, des cycles bibliques baroques sur les murs et des peintures polychromes de 1655 uniques dans la chapelle. Les éléments du mobilier les plus remarquables sont les sculptures gothiques de la fin du 14e siècle (représentation de la Vierge Marie à l'enfant) et les bas-reliefs aux autels secondaires (saintes Marguerite, Dorothée, Catherine et Barbe). En 2003, cette église a été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Site officiel de l'église Saint-Michel-Archange de Binarowa (en français)

L'église paroissiale gréco-catholique de la Protection de la Mère de Dieu d'Owczary date de 1653. L'intérieur présente des peintures polychromes de 1938. Le mobilier complet comprend une iconostase baroque du 18e siècle et deux autels secondaires baroques dans la nef (celui du nord, avec une icône de la Vierge a l'Enfant du 19e siècle ; celui du sud avec une grande icône de saint Nicolas du début du 18e siècle).

L'église paroissiale gréco-catholique de la Protection de la Mère de Dieu de Hańczowa (actuellement église paroissiale orthodoxe sous la même invocation) date de la première moitié du 19e siècle. Cette église des Lemkoviens occidentaux typique est construite en bois empilé, avec des murs recouverts de bardeaux. Les peintures polychromes ornementales et figuratives, ainsi que l'iconostase par Antoni, Michał et Zygmunt Bogdańscy datent de la fin du 19e siècle. Dans le chœur, maître-autel baroque ; dans la nef, deux autels secondaires avec des icônes du Christ donnant les clefs a saint Pierre et de la Protection de la Mère de Dieu (Pokrov).

L'église filiale gréco-catholique Saint-Côme-et-Saint-Damien de Skwirtne (actuellement église filiale catholique romaine) fut bâtie en 1837. Elle est l'une des plus belles églises des Lemkoviens occidentaux. Divisée en trois parties, construite en bois empilé, ses murs et ses toits sont recouverts de bardeaux. L'intérieur est orné de peintures polychromes figuratives et ornementales de 1900. Entre la nef et le chœur, une cloison moderne fait office d'une iconostase ; les vestiges de l'ancienne iconostase de la fin du 18e ou du début du 19e siècle sont disposés sur les murs. Le chœur abrite un maître-autel a baldaquin et a tabernacle du milieu du 19e siècle.

L'église paroissiale gréco-catholique Saint-Michel-Archange de Brunary Wyżne (actuellement église paroissiale catholique romaine Notre-Dame-de-l'Assomption) date de 1797. Eglise des Lemkoviens occidentaux, elle a conservé son caractère d'origine malgré les remaniements successifs. L'intérieur est surmonté de plafonds plats moulurés. Les peintures polychromes aux motifs architecturaux et végétaux de style rocaille et néoclassique furent réalisées par Antoni et Józef Bogdańscy en 1898. Dans la nef, des fragments de peintures polychromes baroques antérieures du 18e siècle ont subsisté. L'iconostase baroque du 18e siècle fut repeinte lors des travaux de restauration de 1831.


Les Lemkos

Groupe ethnolinguistique


Lemkos
En 1947, le gouvernement polonais a procédé à la déportation forcée de Lemkos (opération Vistule), un petit groupe ethnolinguistique qui habitait dans le Sud-est de la Pologne. Dans le cadre de cette déportation, exécutée par l'armée polonaise et qui prit le nom d'Opération Vistule, plus de 140 000 personnes ont été réinstallées dans les territoires occidentaux pris par la Pologne après la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, on estime à plus de 100 000 le nombre de Lemkos en Pologne, dont seulement 5 000 vivent dans leur pays d'origine, la Łemkowszczyzna. Le 3 août 1990, le Sénat polonais a adopté une résolution condamnant l'Opération Vistule menée par le gouvernement polonais d'après-guerre. En 2002, le président de la Pologne Aleksander Kwasniewski a à nouveau officiellement reconnu la responsabilité de l'État polonais et exprimé des regrets.
Wikipedia

Chaque année, au mois de juillet, se déroule le festival international de la culture Lemkovien (Watra) à Zdynia qui attire la communauté Lemkos de partout dans le monde.
Site officiel (en polonais)

Site des Lemkos (en anglais)

Site de l'association Lemkos (en anglais)

Site du musée de la culture de Lemkos à Zyndranowa (en polonais)


Troie des Carpates

(Karpacka Troja)


Musée et site archéologique situés à Trzcinica, où l'on a découvert le plus ancien village slave à l'échelle mondiale. Il date de l'âge de bronze et de l'époque médiévale.


Troie des Carpates
Troie des Carpates
Troie des Carpates

Heures d'ouverture

Le musée en plein air est ouvert au public du mardi au dimanche en heures suivantes:
Novembre à février: 09:00 - 15:30
Mars et octobre: 09:00 - 17:00
Avril et septembre: 09:00 - 18:00
Mai à Août - 09:00: 19:00
Attention! Le dernier groupe est admis 2 heures avant la fermeture.

Les réservations de billets pour les touristes individuels sont possibles. Les réservations sont disponibles par téléphone (+48 13 4405040) du mardi au dimanche 09:00-16:00
Les touristes qui ont réservé leur visite par téléphone sont priés de se présenter au comptoir au moins 10 minutes avant le début de la tournée. En cas de non-présentation dans le temps fixé, la réservation peut être annulée!
Attention!

La taille maximale d'un groupe de visiteurs est limitée à 30 personnes. Si le nombre de touristes est inférieur à 10, le groupe ne sera admis qu'aux heures plaines.
Le nombre de touristes admis quotidiennement est limité. En cas de vente de tous les billets pour un jour donné d'autres touristes ne seront pas admis.
Le temps d'attente peut être de quelques heures, pour les touristes qui achètent des billets sur place (en particulier le dimanche), ainsi que les jours d'admission libre.
Il est vivement recommandé de vérifier la disponibilité et de réserver des billets avant de partir à Troie des Carpates (tel: +48 13 4405040).

Tarifs

Les prix des billets sont disponible ici (en anglais)

Adresse

Skansen Archeologiczny Karpacka Troja
Trzcinica 646
38-207 Przysieki

Coordonnées GPS
49°43'55.4" N
21°25'59.5" E

+48 134 405 040
karpacka.troja@karpackatroja.pl


Plus d'infos sur le site officiel du musée à ciel ouvert (en anglais)


Ville galicienne

(Miasteczko Galicyjskie)


Nowy Sącz a une nouvelle attraction touristique, à savoir la reconstruction d'une ville galicienne du 19e siècle. Parmi les objets restaurés se trouvent entre autres: l'ancien hôtel de ville, le manoir des nobles, la caserne de pompiers, l'atelier d'horloger, le bureau de poste, la pharmacie, etc.


Ville galicienne
Ville galicienne
Ville galicienne

Heures d'ouverture

Visites guidées:
1 mai - 14 octobre
Mardi – dimanche 10:00 - 18:00
Lundi - fermé

15 octobre - 30 avril
Mardi – dimanche 09:00 - 16:00
Lundi - fermé

Tarifs (prix indicatif 2016)

Frais d'entrée pour les expositions intérieures guidées:
Billet normal - 7 PLN
Billet réduit - 5 PLN

Visite des bâtiments de l'extérieur - gratuit

Groupes (Min. 10 personnes , Max. 30 personnes)
Rémunération du guide - 70 PLN

Samedi - gratuit



Adresse

ul. Lwowska 226
33-300 Nowy Sącz

+48 184 410 210
miasteczko@muzeum.sacz.pl


Plus d'infos ici (en anglais)

Site officiel de Nowy Sącz (en français)


Parc ethnographique Sądecki

(Sądecki Park Etnograficzny)


Dans le Parc ethnographique Sądecki, on a réuni les monuments en bois de la construction traditionnelle de la région du 17e au 19e siècle. Ce ne sont pas des copies, mais d'authentiques lieux de vie ou de culte qui ont été scrupuleusement démontés de leur emplacement d'origine puis reconstitués par des maîtres artisans. Ce musée en plein air, étendu sur 20 ha, est divisé en secteurs et présente les constructions typiques des groupes ethniques habitant la région de Nowy Sącz. Vous pourrez les voir non seulement de l'extérieur mais aussi entrer à l'intérieur pour admirer le mobilier traditionnel que l'on y a réuni. Le musée en plein air organise des manifestations intéressantes pour montrer comment vivaient jadis les gens de la campagne et des petites villes de la Galicie.


Parc ethnographique
Parc ethnographique
Parc ethnographique
Parc ethnographique

Heures d'ouverture


1 mai - 14 octobre:
Mardi – dimanche 10:00 - 18:00
Lundi - fermé

15 octobre - 30 avril:
Mardi – dimanche 09:00 - 15:00
Lundi - fermé

Tarifs (prix indicatif 2016)

Frais d'entrée pour le parc ethnographique ainsi que les expositions intérieures de la ville galicienne:

Billet normal - 14 PLN
Billet réduit - 8 PLN
15 octobre - 30 avril - 7 PLN

Billet famille (2 adultes + 3 enfants jusqu'à 16 ans) - 32 PLN
Enfant supplémentaire (jusqu'à 16 ans) - 3 PLN



Adresse

Entrée principale (via la ville Galicienne):
ul. Lwowska 226
      33-300 Nowy Sącz
+48 184 410 210
miasteczko@muzeum.sacz.pl

Entrée supplémentaire pour touristes individuels:
ul. B. Wieniawy-Długoszowskiego 83 b
      33-300 Nowy Sącz


Plus d'infos ici (en anglais)

Site officiel de Nowy Sącz (en français)


Dentelle de Bobowa


Le village de Bobowa est réputé pour son riche folklore et son artisanat dont notamment les dentelles aux fuseaux.

Chaque année, au mois d'octobre, on organise le traditionnel festival international de Bobowa. Celui-ci rassemble des artisans de toute l'Europe, notamment de Slovaquie, Croatie, République Tchèque, Belgique, Russie, France, Espagne, Autriche, Allemagne, Hongrie et de Pologne.


Site officiel du Centre de la culture et de la promotion de la commune de Bobowa (en polonais)

Dentelle de Bobowa

Musée de l'apiculture

"Sądecki Bartnik"


Musée de l'apiculture

La tradition apicole polonaise a plus de mille ans.
Le musée vivant de l'apiculture "Sądecki Bartnik" nous montre son histoire qui est inséparable de l'histoire de l'établissement de l'homme sur ces terres.
Les différents types de ruches, ruches tunnel, en paille, sculptées et autres sont les témoins les plus directs et les plus significatifs de l'évolution des techniques apicoles au cours des siècles.

Visites privées:
Tous les jours à 11h30, 13h00 , 14h30, 16h00

Visite privée du Musée de l'apiculture uniquement avec un guide (+/- 1 heure) en polonais
Billet normal - 8 PLN
Billet réduit - 7 PLN
Famille - 23 PLN

Stróże 235
33-331 Stróże

Coordonnées GPS
49°40'13.5" N
20°57'59.9" E

+48 184 140 579
muzeum@bartnik.pl


Musée de l'industrie pétrolière


L'industrie pétrolière est née en Pologne au XIXe siècle.
Ignacy Łukasiewicz, chimiste et pharmacien polonais, a créé le premier puits de pétrole dans le monde et a ensuite fondé la première raffinerie de pétrole.
Dans les années 1854-1880, plus de 60 puits ont été creusés à la main. Les premiers foreurs creusaient des trous avec des pioches, pelles et marteaux. La profondeur des puits atteignait jusqu'à 150 mètres.

En 1853 Łukasiewicz a inventé la lampe à pétrole et l'année suivante, il a fait allumer à Gorlice la première lampe à pétrole au monde, qui éclaire une rue.

Musée de l’industrie pétrolière à Bóbrka

Musée du pétrole et du gaz à Bóbrka
68 km d'Uście Gorlickie

Bóbrka est le plus vieux site pétrolier industriel du monde, toujours en exploitation. Le musée en plein air, couvrant une superficie de 20 ha, rassemble une collection unique au monde d'objets reflétant la naissance de l'industrie pétrolière en Pologne. Les installations historiques du XIXe siècle sont bien conservées: deux excavations exploitées, trous de forage, outils et matériel de forages, treuils, bâtiments en bois appartenant à l’entreprise pétrolière. Un des bâtiments recèle une collection prestigieuse de lampes à pétrole

Plus d'infos ici et ici

Visite virtuelle (en anglais)

Musée de l’industrie pétrolière à Gorlice

Musée de l’industrie pétrolière à Gorlice
31 km d'Uście Gorlickie

Le musée en plein air de l'industrie pétrolière "Magdalena" a été crée sur l'ancien site de la mine Magdalena à Gorlice.
Son objectif était de tracer, d'une manière aussi fidèle que possible, l'histoire de l'industrie du pétrole de la région.

On peut y découvrir des outils et des équipements d'extraction, d'exploitation et de raffinage du pétrole de l'époque.

Château et musée en plein air de Szymbark


Château

Ce château, de style renaissance, date du 16e siècle fut inspiré par l'architecture italienne. Le bâtiment est un rectangle, avec quatre alcôves latérales pourvues de créneaux, où résidaient des habitants.
Le château a été rénové et accueille diverses conférences et expositions.

Visite virtuelle du château (nécessite Adobe Flash Player)

Saison d'été : Mai - Septembre
Lundi: fermé
Mardi - Vendredi: 9:00 à 17:00
Samedis, dimanche: 9:00 à 18:00

Saison d'hiver: Octobre - Avril
Lundi: fermé
Mardi - Dimanche: 9:00 à 16:00

Les derniers visiteurs sont admis une demi-heure avant la fermeture.

38-311 Szymbark

Coordonnées GPS
49°37'14.9" N
21°05'41.9" E

+48 183 513 114
kasztel.szymbark@gmail.com

Sur une superficie de 2,71 ha, dix-sept habitations campagnardes ont étés réunies. La majorité des objets exposés datent du 19e siècle.

Visite virtuelle du musée en plein air (nécessite Adobe Flash Player)

Saison d'été : Mai - Septembre
Lundi - Vendredi 9:00 à 17:00
Samedi, dimanche 09:00 à 18:00

Saison d'hiver: Octobre - Avril
Lundi - Dimanche de 9:00 à 15:00

Les derniers visiteurs sont admis une demi-heure avant la fermeture

L'exposition présente 15 objets avec le village pogórzańskiej (équipements du XIXéme siècle)

38-311 Szymbark

Coordonnées GPS
49°37'20.7" N
21°05'41.2" E

+48 183 511 018
skansen.szymbark@gmail.com

Musée en plein air

Bergerie de Radocyna


Bergerie de Radocyna

L'oscypek est un fromage fabriqué par les montagnards venus des Tatras.
Si en Pologne l'oscypek est une gloire nationale, il est en revanche quasiment inconnu hors de ses frontières, et pour cause… la production était artisanale et confidentielle. Depuis 2008 il bénéficie d'une appellation d'origine protégée (AOP).

L'oscypek est fait de lait de brebis auquel est ajouté du lait de vache.
Il est généralement fumé mais peut également se trouver "naturel".
Il a un goût légèrement salé et croque sous la dent, rappelant ainsi le haloumi de Chypre, mais est plus parfumé.
Il se mange chaud, cuit au barbecue, légèrement frit ou peut être dégusté avec de la confiture d'airelles.


Cimetières militaires

de la 1ère guerre mondiale


Ne demandez pas qui était ami et qui était ennemi
Des milliers de héros fidèles au serment sont morts dans une bataille féroce
Les victimes reposent dans les rangées de tombes
L'ange de la mort les a accueilli au ciel, libérées de la haine

L'inscription sur l'une des tombes du cimetière militaire

Les cimetières de la 1ère guerre mondiale de la Petite Pologne, très peu connus, sont un témoignage de l'histoire sanglante de cette région et constituent sans aucun doute son énorme trésor. Ils sont le dernier témoignage de l'éthos chevaleresque de tous les soldats tombés, indépendamment de leur appartenance à l'une des trois armées belligérantes.

Les cimetières, souvent conçus par des célèbres architectes et ingénieurs, sont situés à la fois au long de grandes routes que dans des zones boisées difficilement accessibles. Parmi ces concepteurs, l'architecte slovaque Dusan Jurkovic (1868-1947) occupe une place importante. Ses œuvres les plus intéressantes sont les cimetières de la Rotonde, du Col Małastowska et de Beskidek près Konieczna.

Les cimetières de la Première Guerre mondiale, tombés dans l'oubli et qui ont subi plusieurs destructions depuis des décennies, sont petit à petit restaurés. Malheureusement, pas toujours en adéquation avec leur aspect d'origine.

Cimetière N°46

Cimetière N°46
Beskidek

Le cimetière est situé près du poste frontalier avec la Slovaquie.
Son monument central constitue une grande tour de pierre.
Au cimetière sont enterrés 164 soldats autrichiens et 148 soldats russes.

Visite virtuelle

Cimetière N°51

Cimetière N°51
Rotonde

Au moment de sa création, les hautes tours en bois étaient visibles de loin. Actuellement, elles sont en ruine mais la reconstruction du cimetière se poursuit depuis plusieurs années. Des soldats de toutes les armées belligérantes y sont enterrés.

Visite virtuelle

Cimetière N°56

Cimetière N°56
Smerekowiec

Le cimetière, conçu par l'architecte slovaque Dusan Jurkovic, est situé le long de la route de Uście Gorlickie vers Gładyszów.
Il est entouré par un mur de pierre.
22 soldats Autrichiens y reposent.

Visite virtuelle

Cimetière N°60

Cimetière N°60
col Małastowska

Le cimetière, accessible par des sentiers pittoresques, est situé sur la route de Gładyszów vers Gorlice, au col Małastowska. Au cœur du cimetière se trouve un autel en bois avec une copie de l'image de Notre-Dame de Czestochowa. Le cimetière est clôturé par les rondins en bois. 174 soldats autrichiens sont enterrés ici.

Visite virtuelle

Cimetière N°91
Cimetière N°91

Cimetière N°91
à Gorlice

L'une des plus grandes batailles sur le sol polonais a eu lieu le 2-5 mai 1915 dans les environs de Gorlice. Cette bataille a conduit à la rupture du front de l'Est et à la libération d'une grande partie de la Galice.

Conçu par le capitaine Emil Ladewig, le cimetière de Gorlice est situé sur la colline Korczak et couvre une superficie de 0,92 hectare. Il est le lieu de repos de 1000 soldats de plusieurs nationalités des armées austro-hongroise, allemande et russe.